How I practice yoga & my improvements

Comme je vous l’avais dit dans un de mes articles, j’ai recommencé le yoga en début d’année. Je suis plutôt fière de moi car j’ai réussi à en faire chaque jour ces derniers temps ! Je suppose que à force d’en faire, cela devient une habitude, une routine. J’ai une amie qui m’a d’ailleurs dit que quand on fait une chose (peut importe ce que c’est) durant 21 jours consécutifs, celle-ci devient une habitude; comme un réflexe. Intéressant, non ?! 

Selon les jours, le yoga que je pratique est plus ou moins intensif. Le matin, j’ai tendance à faire du yoga pour me booster et me donner de l’énergie ainsi que de bonnes ondes pour le reste de la journée. Et cela fonctionne très bien ! Si vous ne me croyez pas, essayez ! Mais parfois, quand j’ai cours ou que je dois me lever tôt, je n’ai pas forcément le temps de faire une séance le matin. Je la fais donc le soir. Si je la fais avant de manger, j’aime faire des étirements. C’est particulièrement utile lorsqu’on a passé une journée assis devant un bureau ou qu’on a beaucoup marché ! Cela m’a également permi d’accroitre (légèrement) ma souplesse. Si je n’ai pas eu l’occasion de faire ma séance de yoga avant de manger, je la fais avant de dormir en misant sur quelque chose de plus light. Pour cela, je mets de la musique de relaxation et je m’inspire de la séance ci-dessous que j’ai trouvé sur Pinterest. 

a94078561ad7080e35ae9f1780c9b8e4_Fotor

Mon avis sur cette séance ? Elle permet de légèrement s’étirer, de se détendre et de se débarrasser de son stress. Paisible, on s’endort alors plus facilement. Au bout de deux mois intensifs de cette pratique, j’ai également remarqué une meilleure respiration, une meilleure gestion de mon stress, une meilleure écoute de mon corps et de mes besoins et je suis également plus positive ! J’ai donc hâte de voir ce que me réservent les prochains mois. 

Et vous, préférez-vous pratiquer votre yoga ou votre sport le matin, en fin de journée, ou le soir ? 

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Le vélo : se déplacer en faisant du sport

Après m’être déplacé une côte et fait un claquage intercostal l’hiver dernier, j’ai vite perdu les habitudes sportives que j’avais les années précédentes ! Certes, j’ai continué à faire des séances de renforcement musculaire, de cardio et à courir de temps en temps mais j’ai perdu du muscle et pris quelques kilos superficiels ! Les partiels terminés, je me suis dit qu’il était temps que je reprenne le sport mais de la bonne façon ! J’ai donc eu l’idée de reprendre par le vélo ; décision que je ne regrette pas du tout. Pourquoi ? Voici ma réponse en 5 points !

Maintenir sa forme physique

C’est une discipline qui nécessite de travailler à la fois sur les muscles et la respiration. D’ailleurs, lorsque j’ai recommencé à faire du vélo, même sur les courtes distances, ma respiration était saccadée et j’avais particulièrement mal aux jambes et aux fessiers. Ayant fait du vélo pratiquement tous les jours – que se soit pour aller faire quelques courses ou pour aller à la plage – je n’ai aujourd’hui plus aucune douleur et de difficultés à respirer; c’est devenu une habitude ! Je n’ai pas encore atteint mon objectif mais j’ai perdu quelques kilos superflus et mes jambes se sont nettement affinées et commencent à se redessiner. J’ai également repris en force musculaire. En effet, il y a quelques jours, je me suis dit que c’était le bon moment de reprendre à courir. Sur le chemin du retour, ce qui m’a mit à l’épreuve ce n’est pas mes jambes mais mon souffle ! Certains disent aussi que cela aide à la disparition de la cellulite car la pratique du vélo relancerait la circulation sanguine ! C’est surement vrai car je n’ai pas eu de sensations de jambes lourdes lors des pics de chaleur qu’il y a eu cet été.

Faire du sport sans traumatiser ses articulations

Contrairement à la course à pied, le vélo ne traumatise pas les articulations des genoux, du dos et des chevilles ! Effectivement, lorsqu’on fait du vélo c’est un peu comme en natation, on ne supporte pas le poids de son corps lorsque l’on se déplace !

Se détendre

Généralement, je trouve que le sport détend ! Mais le vélo a aussi un côté libérateur ! Personnellement, j’ai la réelle impression de prendre un bon bol d’air frais ! Alors quand vous avez un petit coup de stress, n’hésitez pas à aller faire un tour en vélo ; vous reviendrez détendu.

Profiter d’un moment avec ses proches

Il m’arrive également de faire de longues balades à vélo le long de la côte avec des amis ! Pour faire des parcours comme ça, c’est plus sympa de les faire accompagner : on se motive mutuellement lors des grosses montées et lorsque nos jambes commencent à fatiguer, on découvre de nouveaux endroits et il y en a toujours un qui a un meilleur sens de l’orientation que nous ! Au final, on passe un bon moment avec les gens que l’on apprécie, on brule des calories et on a le moral gonflé à bloc !

Éviter la circulation

L’été, surtout lorsque l’on habite une ville balnéaire, il est difficile de circuler ! Les pistes et bandes cyclables prennent de plus en plus leur place dans l’espace urbain, alors pourquoi ne pas se déplacer en vélo pour faire de petits trajets ? Cela nous évite de rester coincé dans les embouteillages, de se déplacer un peu plus vite que si on est à pied et de faire du sport ! C’est également très pratique pour aller à la plage : on ne cherche pas une place de parking pendant 5 à 10 minutes pour garer sa voiture !

Le vélo est donc un bon moyen de reprendre le sport tout en évitant les situations de stress et ainsi reprendre sa santé en main comme le souligne le docteur Menuet.

J’espère que cet article vous a plu et n’hésitez pas à donner votre avis !